lundi 1 mai 2017

Reportage : Premier mai antifasciste à Strasbourg

Avec Marine Le Pen, c'est le nationalisme étriqué et raciste, la «préférence nationale», le «droit du sang», la haine de l'«Autre», la stigmatisation des citoyens de confession musulmane, thèmes puisés dans l'artillerie pétainiste. Laisserons-nous ces ennemis jurés des travailleurs prendre le  pouvoir ? 

Nous ne pouvons compter que sur nous mêmes. Comme ses prédécesseurs, le pouvoir actuel s'est mis corps et âme au service de la Finance, il a installé l'état d'urgence permanent, ce qui a permis au préfet du Bas-Rhin de réprimer la manifestation anti fasciste du 23 avril dernier qui se dirigeait vers la place Kléber, alors que le préfet avait donné son accord à la tenue du rassemblement antifasciste place Kléber.

                      Quelques photos de la manifestation


video

                    Une courte vidéo de notre manifestation

video
                                                 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire